Ma Chronique d'AMBRE

Les Ombres du Passé

 

Introduction

Après maintes hésitations, j’ai finalement décidé d'élaborer ma propre chronique (terme que je préfère de loin à "campagne", qui sent encore trop le wargame à mon goût). Pour diverses raisons, j’ai choisi de situer cette chronique quelques années après les événements racontés dans le premier cycle d’Ambre, et sans prendre en compte la seconde série de romans, consacrée aux mésaventures de Merlin. Et pour cause : dans ma chronique, Merlin est amené à disparaître de manière prématurée, assassiné, sans avoir eu le temps de terminer sa Roue Spectrale. Sa mort brutale constitue un des principaux catalyseurs de l'intrigue. De manière générale, tous les personnages, événements et lieux introduits dans la seconde série de romans doivent être considérés comme inexistants, dans le présent comme dans le futur. Exit donc les Rinaldo, Sand et autres Jasra. Ceci étant dit, entrons sans plus tarder dans le vif du sujet. L'intrigue centrale de ma chronique pourrait être résumée en une simple phrase : Osric revient, et il n'est pas content. Qui est Osric ? Découvrons ensemble son histoire, qui constitue en quelque sorte le pré-générique de ma chronique.

Un Nouveau Cycle

La mort d’Oberon a marqué la fin d’une ère à l’échelle de l’univers entier et a été le catalyseur de plusieurs événements cruciaux. C’est une période de transition entre deux cycles cosmiques, une période d’instabilité et de reconfiguration des forces en présence, marquée par de nombreux bouleversements, comme le retour inattendu de figures que l’on croyait à jamais disparues ou la mort brutale de personnages qui semblaient promis à une grande destinée...
Un de ces bouleversements est survenu peu de temps après la mort d’Oberon mais n’a été perçu par ses descendants que très récemment : la réapparition d’Osric, le premier né d’Oberon, que tout le monde pensait mort mais qui était en réalité emprisonné depuis plusieurs milliers d’années dans le Dédale des Miroirs créé par Dworkin. Comment Osric parvint-il à s’évader de sa prison éternelle ? Il semble qu’il y soit devenu complètement fou et que sa folie se soit peu à peu muée en un pouvoir lui ayant finalement permis de sortir du Dédale...

Dans un premier temps, Osric se contenta de mûrir sa vengeance contre les autres enfants d’Oberon, qui ne sont à ses yeux que des bâtards et des usurpateurs s’étant emparé du pouvoir qui aurait légitimement dû lui revenir. Pour accomplir cette vengeance, il lui fallait fabriquer certains outils – à commencer par des enfants capables de servir ses plans. Il se rendit dans plusieurs Ombres où il engendra trois fils (Angus, Quarrel et Conrad) et une fille (Rowena). Il choisit des Ombres où le temps passe beaucoup plus rapidement qu’en Ambre, afin que sa progéniture puisse passer à l’action le plus rapidement possible... Tout cela se passa à l’insu même de Dworkin, que la mort d’Oberon avait fait retomber dans une de ses périodes de folie. Avait-il oublié l’existence du Dédale et de son prisonnier ? Nul ne le saura jamais... Désireux de disposer d’un Artiste des Atouts, Osric s’arrangea pour que son fils Conrad étudie cet art auprès de Dworkin lui-même, dans le plus grand secret... Il semble que Dworkin, dans sa folie, ait cru que ce nouvel élève lui avait été envoyé par Oberon... Conrad fut donc instruit dans l’Art des Atouts, bien loin d’Ambre, dans une ombre appelée Terre... Lorsqu’il fut enfin prêt, son père décida que le moment était venu d’avancer ses premières pièces sur l’échiquier.

Au cours de la dernière année, les événements se sont accélérés. En voici un bref résumé.

De Nouveaux Venus

En dehors de protagonistes surgis du passé, cette chronique fait intervenir plusieurs nouveaux membres de la famille d'Ambre, représentant la nouvelle génération. Pour en savoir plus sur ces nouvelles têtes, cliquez ici.

 

Retour à la page d'accueil